A13 - Les latrines et blocs sanitaires à usage scolaire ou communautaire

 1) De quoi s’agit-il ?

Dans les zones non équipées d’un assainissement individuel (toilettes reliées à un réseau, fosse septique, latrines familiales, etc…), ce qui est principalement le cas des zones rurales ou périurbaines, l’accès à l’assainissement peut se faire par l’installation de latrines communautaires. Dans ce dernier cas, il s’agit donc de construire des groupes de latrines qui pourront être communes à un groupe d’habitation dans les quartiers défavorisés. Cela concerne aussi les latrines publiques qui seront situées au centre du village ou dans des lieux d’activité (marché, gare routière, etc…). Des systèmes d’assainissement collectifs similaires doivent aussi être construits dans les établissements scolaires. Leur conception doit être faite pour assurer un bon fonctionnement dans des conditions correctes d’hygiène et d’intimité pour les utilisateurs.

 2) Pourquoi utiliser ce moyen ?


Défécation dans la nature. WEDC

La défécation dans la nature en plein air qui est encore assez largement pratiquée doit peu à peu disparaître pour des raisons d’hygiène et de dignité. De plus, cela conduit à la contamination du sol et des sources d’approvisionnement en eau. Les excréments risquent en outre de constituer des foyers d’infestation où les insectes vont proliférer et propager l’infection. Il est donc indispensable de créer des latrines pour les communautés ne disposant pas de latines familiales, mais aussi dans les lieux publics et dans les écoles.

L’installation de latrines communautaires est en général motivée pour des raisons économiques (servir un maximum de personnes par un investissement minimal) et de gain d’espace : dans les zones densément peuplées, l’installation d’une latrine par famille s’avère vite techniquement problématique.

La mise en place de latrines dans les établissements scolaires, à condition d’être correctement entretenues, est indispensable puisque les enfants sont particulièrement vulnérables aux conséquences néfastes des mauvaises conditions d’assainissement et du manque d’hygiène. C’est aussi un facteur important de scolarisation, notamment pour les filles, dont beaucoup, comme cela a été souvent observé, ne vont plus à l’école après la puberté faute de latrines.

 3) Qui est surtout concerné ?


Groupe de 7 latrines au Burkina Faso

Toutes les populations de tous les pays du monde sont concernées par l’installation et l’entretien de blocs sanitaires dans les lieux publics. Ce sont les procédés d’assainissement mis en œuvre et le mode de gestion qui seront différents en fonction du contexte local.
Les principaux espaces publics concernés sont les écoles, les lieux publics d’activité communale et les zones rurales ou quartiers dans des régions pauvres où les populations ne sont pas équipées de systèmes d’assainissement individuels et qui, autrement, seraient obligés de se soulager à l’air libre.

 4) En quoi consiste ce procédé ? Comment est-il mis en oeuvre ?


Dispositif de lave-mains en plastique
sur support métallique

Le type de latrines à mettre en œuvre peut aller des plus simples (latrines à une fosse) aux plus modernes (latrines à chasse d’eau avec siphon) en passant par les latrines ventilées type VIP ou celles de type Ecosan. Les fiches A5 à A12 décrivent les différents types de latrines et donnent les informations (usages, coûts, adaptation à des situations particulières, avantages et inconvénients) permettant de choisir le système le plus adapté en fonction du budget et des conditions locales pour l’amenée d’eau potable et l’évacuation des effluents. Plusieurs latrines peuvent être raccordées à une ou deux fosses.

Un ensemble d’assainissement collectif doit respecter plusieurs principes, quel que soit son usage. En premier, il ne doit pas être construit à proximité d’un puits ou d’un forage dans la mesure où il constitue un risque potentiel de pollution. Pour des raisons d’intimité et de culture, il doit obligatoirement comporter deux groupes de latines séparés, l’un pour les hommes, l’autre pour les femmes. Un endroit équipé d’un accès à l’eau, par un réseau d’eau potable ou par des citernes remplies régulièrement, par exemple à partir d’un puits équipé d’une pompe manuelle, est à prévoir pour permettre une bonne pratique de l’hygiène pour le lavage des mains avec du savon et pour le nettoyage anal.

Les blocs sanitaires à usage communautaire sont malheureusement rarement prévus pour faciliter l’accès des personnes âgées, des handicapés et des invalides. Il serait souhaitable que cette nécessité ne soit pas oubliée. Il suffit de prévoir une rampe d’accès et une cabine dédiée aux handicapés dans chaque bloc garçons/filles.

Le nombre de latrines dépend du nombre d’utilisateurs pour un usage communautaire et du nombre d’élèves pour une école. Certains prennent comme norme une latrine pour 50 élèves, avec au minimum une de plus séparée pour les enseignants, ce qui s’avère insuffisant quand tous les élèves sortent en même temps. D’autres recommandent d’avoir au minimum une latrine pour 25-30 filles et une latine pour 50- 60 garçons avec la mise en place d’urinoirs.
La conception d’un bloc communautaire doit prendre en compte la fréquence et le mode de vidange qui déterminera le dimensionnement des fosses et le mode d’accès pour les camions.

 5) Précautions à prendre


Latrine ECOSAN à 3 cabines dans une école

En fonction du type de latrines qu’il est envisagé de construire, il faut se reporter à la fiche correspondante afin de tenir compte des précautions particulières qu’il est recommandé de prendre. Construire des latrines dans les écoles ne suffit pas à régler les problèmes d’assainissement et de prévention des maladies. Il faut aussi que ces latrines soient conçues de façon appropriée, correctement utilisées et entretenues, ce qui n’est pas toujours le cas
Avec la construction de latrines ou blocs sanitaires à usage scolaire ou communautaire, il est indispensable de prendre en compte la façon dont ils seront utilisés et gérés. Si ceux-ci sont sales et en mauvais état de fonctionnement, ils finiront par ne plus être utilisés. Il faut donc sensibiliser les futurs utilisateurs à l’importance de les maintenir propres et de respecter les règles d’hygiène élémentaires. 
Ceci est particulièrement vrai pour les enfants des écoles. L’éducation à l’hygiène en milieu scolaire est fondamentale car l’école est considérée depuis longtemps comme le lieu normal pour l’éducation des bonnes pratiques d’hygiène par les enfants et leurs familles. La construction de tels équipements doit donc absolument s’accompagner d’une information par la municipalité pour les usages communautaires dans les lieux publics et par le directeur de l’école pour les latrines scolaires. L’information concernant l’entretien des latrines ainsi que l’hygiène personnelle ne sera suivi d’effets que si chaque bloc sanitaire est bien équipé d’un accès à l’eau avec du savon et que la personne chargée de l’entretien courant dispose du matériel et des produits nécessaires.

 6) Principaux avantages et inconvénients


Photo Pro-Action Développement au Malawi

a) Avantages

A condition d’être bien conçus et bien entretenus, les blocs sanitaires communautaires apportent une solution à l’assainissement des populations dans les écoles et les lieux publics. Les avantages sont particulièrement importants pour les enfants :
- Education à l’hygiène qui permet de réduire les maladies
- Meilleure scolarisation, en particulier des filles.

b) Inconvénients

- Le mode de gestion et l’entretien de blocs communautaires posent des problèmes de personnel et de coût.

 7) Coût

Les fiches A5 à A12 indiquent des estimations de coût unitaire variable selon le type de latrine choisie, la qualité des matériaux employés, la profondeur de la fosse, le type de superstructure ou d’aménagement intérieur et la région. Le coût d’un bloc de N latrines n’est pas tout à fait égal à N fois le coût unitaire puisqu’il comprend des murs mitoyens et que l’on peut aménager une seule fosse de plus grand volume raccordée à plusieurs latrines. Il y a aussi un effet d’échelle qui réduit le coût de la main-d’œuvre.

 8) Lieux ou contextes dans lesquels cette technique parait la mieux adaptée

Des blocs sanitaires sont indispensables dans tous les lieux publics tels que les établissements scolaires ou les centres de santé. Il en est de même pour tout village ou quartier où de nombreuses habitations ne sont pas équipées d’un système d’assainissement familial.

 9) Observations, recommandations et suggestions éventuelles


Latrine VIDP à quatre (4) cabines

Plusieurs enquêtes ont mis en doute la pertinence de la construction de latrines « double fosse ». Les deux fosses sont souvent utilisées simultanément ce qui va à l’encontre même du principe de la double fosse qui veut qu’une fois l’une des fosses pleine, le trou soit bouché pendant un certain temps pour permettre aux éléments pathogènes présents dans les excréta d’être naturellement éliminés avant la vidange de la fosse pleine.
Il faut veiller à ce que l’éclairage des blocs sanitaires assure une luminosité suffisante pendant la journée. Le raccordement au réseau électrique est la meilleure solution, permettant d’assurer un éclairage nocturne. Une idée intéressante a été observée sur la superstructure de latrines construites au Burkina Faso. Quelques bouteilles en verre vide, incorporées aux murs entre les briques, laissent passer la lumière mais ne permettent pas de voir à travers.

Une attention particulière doit être apportée au choix des équipements qui sont très sollicités et doivent donc être robustes. Très souvent, au bout de quelques années, on remarque que les portes métalliques sont descellées, qu’elles ne ferment plus quand elles ne sont pas volées. L’alternative consiste à mettre des chicanes afin de garantir une certaine intimité.

Avec la construction de blocs sanitaires à usage communautaire dans les quartiers défavorisés, il peut être envisagé l’installation de douches, ce qui rendrait un service complémentaire à la population.

 10) Exemple de bonnes pratiques


Photo UNICEF

Des installations d’assainissement améliorées au Rwanda

L’école des enfants de Murama, dans le district de Bugesera, bénéficie d’une nouvelle approche de l’hygiène. Ici, l’amélioration des toilettes et des installations d’eau ont fait une grande différence en matière d’inscriptions et de rétention scolaire chez les filles. À Murama, les élèves disposent de latrines hygiéniques, d’eau courante, de savon et de serviettes hygiéniques pour les filles. L’importance de la santé et de l’hygiène est inculquée aux élèves, dans l’espoir qu’ils transmettent ces notions à leurs familles et communautés. Le proviseur de Murama a exprimé son enthousiasme quant aux améliorations apportées à son école en matière d’hygiène, en soulignant leur effet positif sur les élèves, en particulier sur la scolarisation des filles.

 11) Où s’adresser pour trouver davantage d’informations - Bibliographie

a) Sites internet

- ENVIRO-BF : A l’heure où la plupart des projets d’assainissement comportent un volet « latrines scolaires », les résultats d’une enquête d’Hydroconseil permettent de mieux comprendre les problèmes spécifiques liés à la gestion de ces équipements collectifs, dont l’office national n’est pas responsable, et le niveau de satisfaction de ceux qui les utilisent, en premier lieu, les élèves.
http://www.envirobf.org/dossiers-sp...

- PSeau : Ce document, intitulé « Gérer les toilettes et les douches publiques » met l’accent sur les conditions à une bonne gestion des blocs sanitaires : une conception adéquate des ouvrages et une promotion de l’hygiène.
http://www.pseau.org/outils/biblio/...
 
 - UNICEF : Étude de cas détaillée : promotion de l’assainissement et de l’hygiène en milieu scolaire au Malawihttp://www.unicef.org/french/wash/i...

 - AGENCE BELGE DE DEVELOPPEMENT : Exemple de programme de construction de 1000 latrines écologiques pour 70 000 élèves dans 80 écoles au Rwanda.
http://www.btcctb.org/fr/casestudy/...

- WEDC : La note en anglais « inclusive design of school latrines » indique le dimensionnement de blocs de latrines conçues pour accueillir les personnes handicapées. Le surcoût est faible si cette disposition est prise en compte dès la construction.
http://wedc.lboro.ac.uk/knowledge/f...

b) Bibliographie

Action contre la faim : « Eau - Assainissement – Hygiène pour les populations à risques »
Ouvrage très complet de 745 pages édité chez Hermann 6 rue de la Sorbonne 75 006 Paris (50€) explicitant et illustrant les diverses techniques utilisées par ACF et dont les pages 435 à 442 concernent les latrines sèches. 

Comentar este artículo


> ir a secours catholique logo Secours catholique